Blog, Rencontres
comments 4

Jacques

Jacques ne fait pas son âge. Devant ma perplexité et mon incrédulité il se retrouve obligé de me montrer sa carte d’identité. Force m’est alors de le croire : né en 1945 il fêtera ses 70 ans dans quelques jours. Il a prévu pour l’occasion de réunir toute sa famille au Casino de Forges-Les-Eaux en Normandie. Il fait cela chaque année car le buffet y est délicieux et surtout, parce qu’il n’a rien à faire.

Jacques a arrêté de cuisiner depuis quelques années, peu après le décès de son épouse. Il est chauffeur VTC pour pouvoir continuer à mener ce train de vie. Hors de question de se préparer à manger, quel que soit le jour ou le repas « c’est fini tout ça », « je fais ça (chauffeur) pour manger dehors ». Etonnant lorsqu’on sait qu’il a exercé pendant des années le métier de boulanger.
Touche à tout, il est pendant dix ans transporteur avant de devenir bénévole pour une association de pétanque dans le 95, qu’il arrête peu après « car j’ai un caractère de cochon ». On lui disait « c’est bête que t’aie un caractère pareil parce que t’as plein d’idées »…
Ce métier lui convient d’avantage. « J’aime bien conduire et on travaille quand on veut. L’autre jour j’ai pris le plus gros producteur de France » ainsi que « Benjamin j’sais plus comment ». J’imagine secrètement Benjamin Biolay assis sur le même bout de cuir et ma matinée s’éclaircit. Il me raconte ses conversations avec les producteurs et hommes d’affaire, et me dit les conseiller. « Je fais un peu de voyance » lance-t-il soudain. Je lui demande de m’annoncer mon avenir il me répond « après. ».

jacques 2

Nous parlons un peu magnétisme, cela tombe bien, Jacques est aussi magnétiseur. Nouvelle perplexité face à laquelle il dégaine une seconde carte, de visite cette fois ci. « Magnétiseur – Guérisseur » peut-on lire. « Lorsque je magnétise pour la première fois, je discute 15 à 20 minutes avec la personne pour que le contact se fasse. » puis il ajoute « par contre pas besoin d’enlever les vêtements hein. Sauf les jeans. C’est trop épais ». Comment en vient-on à devenir magnétiseur… Dans certaines familles, ce genre de don s’enseigne. « Moi j’ai été voir un magnétiseur. J’ai un épi, on est 3% à l’avoir sur la tête ». Encore une révélation surprenante, je penche la tête pour vérifier ses dires : l’épi est là. Jacques ne ment jamais. « Il m’a proposé de me donner des cours à 400 Francs par mois ». Que peut-on bien faire avec une telle somme ? « Le premier test est avec deux biftecks qu’il faut magnétiser. Si au bout de trois semaines ils sont pas durs comme du bois vous êtes rien du tout ». Magnétiser un bifteck n’est pas très utile, mais monsieur est un séducteur « quand j’offre une rose à une femme je la magnétise, comme ça elle dure tout ce qu’on veut ! ».

Au même moment un poids lourd nous klaxonne lourdement, dans une autre réalité à quelques mètres près nous aurions probablement tous deux perdus la vie sur cet incroyable échange. L’urgence de la situation me fait revenir à des préoccupations bien plus centrées sur ma personne, je reviens à la charge quant à mon avenir. Ce qu’il me répond je ne peux pas l’écrire ici, mais si l’on en croit l’exactitude du personnage, j’annoncerai une bonne nouvelle… dans 9 mois.

4 Comments

  1. Salove.. says

     » j’annoncerai une bonne nouvelle… dans 9 mois »
    wat!?

    Très bel article en tous cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *