Blog, Musique, Santé, Solidarité
Leave a comment

Le combat de Linkoban

J’ai rencontré cette artiste Danoise l’été dernier lors du festival Europavox à Clermont-Ferrand. Son manager est une crème. Je l’appelle pour caler l’interview et il me l’accorde sans souci. Linkoban est une artiste très sympa, ouverte, et je n’aurai qu’à l’attraper pour lui poser mes questions. Comme il avait raison.

Je repère Linkoban dans la foule des spectateurs qui se dirigent vers la salle. Ce soir là elle assurait la première partie des Casseurs Flowters. Nature en T-shirt et jeans, une dégaine complètement lunaire. Je l’interpelle et le personnage est à la hauteur de sa description. Moitié danoise, moitié chinoise, cette fille a voulu tout au long de sa vie se confronter au béton pour en ressortir grandie. Elle part à Londres perfectionner son rap et apprendre du milieu urbain. Aérienne, humble, une fois sur scène elle se transforme en monstre de rigueur. Elle assure la première partie et agrippe le public de toutes ses forces, ne le lâche pas et l’emmène dans son univers. L’espace d’un instant nous étions dans un squat de la banlieue Londonienne, doigts en l’air à scander « Popgun track » ou l’écouter nous raconter que sa mère toute jeune lui a appris que « big boys, big noses »… Accroupie dans l’ombre et capuche sur la tête recouvrant ses immenses cheveux noirs, Linkoban est un personnage et tout ce qui émane d’elle respire la force.

Il y a quelques semaine je prenais des nouvelles d’elle et lui découvrait un nouveau combat.

LinkobanSon optimisme est sans faille. Elle plie mais ne rompt pas et aborde la maladie avec humour et force. Parce qu’il ne faut pas se cacher devant elle, parce qu’il ne faut pas avoir peur, même si c’est effrayant. Chaque jour des dizaines de fans lui apportent chaleur et soutien sur son Instagram, son Facebook, son compte Twitter. Alors ce soir en voyant une de ses photos je me suis dit qu’on allait tous se mettre ensemble pour lui envoyer des ondes positives, mais aussi beaucoup d’énergie. En écoutant sa musique pour connaître ce qui l’anime, en lui laissant des mots un peu partout où peuvent se poser ses yeux en ce moment. En la découvrant ou la redécouvrant.

Parce que Linkoban est une personne merveilleuse avant d’être un talent, et que je crois fort en elle, et qu’il est toujours plus sympa de traverser ça avec des potes virtuels.


 

You’re amazing girl. You’re gonna break it, tear it apart and we send you all the positive thoughts you deserve til you come to France blowing our minds once again. Tons of virtual love.


 

linkoban3

 

Vous pouvez voir l’interview de Linkoban à Europavox en cliquant n’importe où sur cette phrase.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *