Art, Bien-être, Blog
Leave a comment

Des artistes donnent des couleurs aux murs d’un hôpital pour enfants

Ambiance glauque, murs jaunis, couloirs interminables et 50 nuances de gris : les hôpitaux pour enfants (et les autres) rivalisent rarement de couleurs éclatantes et de « bon vivre ».
Rien n’étant immuable, le Royal London Children’s Hospital a fait appel à des artistes et designers pour redonner un coup d’éclat à ses murs (inaugurés en 2012) et du baume au coeur à ses jeunes occupants, en les ornant de dessins, de formes, et de personnages.

Après avoir conduit des études au sein de départements pédiatriques, l’art s’est révélé être un atout pour le personnel hospitalier dans l’administration de traitements effrayants ou douloureux pour les enfants.
Grâce à l’organisation Vital Arts est né le projet intitulé « A world away from the ward » (un monde en dehors du pavillon) faisant appel à des artistes et designers reconnus (et récompensés) à l’international.

Le Royal London Children’s Hospital a donc bénéficié de la patte colorée de Morag Myerscough

morag_3

morag_2

…de l’artiste textile Donna Wilson

ChildrensWard_Small_003-600x400

ChildrensWard_Small_009-600x400

…de la designer de jouets en bois Miller Goodman

Miller_Goodman_6-600x400

slide_400828_4955228_free

…du designer produit Tord Boontje…

Royal_London-14_jpg_968x1200_q85-600x400

…de l’auteur et illustrateur pour enfants Chris Haughton

Chris_Haughton_1-600x400

PR_website_Family-kitchen-corridor-doors-openCH-600x400

…et du designer textile Ella Doran.

PR_Website_bedside-table-cabinet-and-curtain-designed-by-Ella-Doran-©-Ella-Doran

Chaque année, ce sont plus de 40.000 enfants qui se succèdent dans les 130 lits de cet hôpital. Nul doute que le « séjour » de ceux-ci et les visites de leurs proches ont été considérablement égayés par les aménagements pleins de couleur et de douceurs de leur environnement quotidien.  Une autre initiative ludique et certainement moins (couteuse) longue à mettre en place que l’installation de lucarnes de rayons de soleil artificiels, allant dans le même sens de recherche d’un « mieux-être » pour les personnes amenées à passer du temps dans un univers hospitalier 🙂

A quand des commandes similaires en France ? Il suffirait de faire appel à des étudiants en arts, des peintres, dessinateurs, amateurs ou confirmés… Ou même aux résidents / patients eux-même !
Je vous laisse prendre les devants : Artistes : à vos pinceaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *