Blog, Planète, Technologie
Leave a comment

100 finalistes en lice pour un aller simple pour Mars.

Quitter définitivement la Terre en 2024 : telle est l’incroyable (improbable ?) voyage imaginé par la mission Mars One.

Ils étaient au départ plus de 200.000 personnes à proposer leur candidature pour cette folle mission et la liste des 100 finalistes vient d’être dévoilée ce lundi. Parmi ces 100 heureux élus, 24 seront retenus, entrainés et envoyés – si tout se passe « comme prévu » – « mourir sur Mars » comme le présente le Washington Post.

mission one humanizer 2

mission one humanizer

Ce ne sont pas des astronautes ou des scientifiques qui sont en première ligne dans cette mission mais bien des « monsieur et madame tout le monde ». En clair : n’importe qui pouvait présenter sa candidature au Hollandais Mars One. Des personnes prêtes à tout laisser derrière elles pour un aller simple vers l’inconnu. Le pari fou de faire partie des premiers Terriens à fouler un sol Martien de toute évidence hostile, quand les chercheurs en sont enfin à envisager deux planètes habitables : Kepler 438b et Kepler 442b, se trouvant respectivement à 470 et 1100 années lumières de notre bonne vieille planète bleue…

Si les deux premières étapes de sélection se concentraient sur le profil psychologique des candidats (leur niveau d’études n’étant jamais mis sur la balance), la troisième et dernière « manche » permettra de retenir celles et ceux qui ont le comportement le plus prometteur en équipe, et qui présentent « les meilleures capacités d’adaptation ».

Découvrir toutes les étapes de la mission Mars one 

Capture d’écran 2015-02-19 à 09.50.30

Au-delà des interrogations autour de la viabilité du projet (s’imposer comme la première mission du genre sans être siglé NASA ressemble à un caprice de scientifique mégalo) : son financement. En effet l’aller simple se chiffre à 6 milliards de dollars et ce pour 4 passagers uniquement (à côté, les tarifs pratiqués par la SNCF relèveraient presque de la charité). Mais l’être humain sait toujours rebondir et offrir le meilleur de lui même : en plus du crowdfunding, la question de la télé réalité est sur la table.

« Who has what it takes ? » *Qui a suffisamment de courage

On se croirait dans un mauvais remake d’Armageddon, et on ne peut que saluer le courage de ces 200.000 personnes bercées aux films de SF qui croisent les doigts chaque jour un peu plus fort pour rejoindre le casting du dernier Nolan.

Sortie en salles prévue en 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *