Blog, Internet, Solidarité
Leave a comment

Des hommes en minijupe marchent pour le droit des femmes en Turquie

Après le brutal assassinat de Ozgecan Aslan, une jeune étudiante Turque de 20 ans qui avait résisté à une tentative de viol, de nombreux hommes ont manifesté dans les rues d’Istanbul en faveur du droit des femmes.

Peut-être avez-vous vu passer dans votre fil d’actualité Twitter le hashtag : #ozgecanicinminietekgiy ? Se traduisant littéralement par « porter une mini jupe pour Ozgecan », ce mouvement spontané a été la réaction d’hommes souhaitant faire avancer le droit des femmes en Turquie et relancer le débat sur la violence faite aux femmes.

Des images de soutien de la part de nombreux hommes ont déferlé sur la toile, prenant d’assaut les réseaux sociaux et lançant une véritable manifestation en ligne à l’image du mouvement « Bring back our girls ». Posant pancarte en main ou jupe au dessus du genoux, l’élan de solidarité est parti vraisemblablement d’Azerbaïdjan. Un groupe d’hommes a immédiatement ouvert une page Facebook et posté des photos d’eux vêtus de mini jupes en lançant le hashtag qui par la suite deviendrait immédiatement viral.

turquie minijupe

La journée de la jupe

« Si une minijupe est responsable de tout, si (porter) une minijupe équivaut à immoralité et débauche, si une femme qui revêt une minijupe envoie une invitation pour ce qui lui va lui arriver, alors nous envoyons nous aussi une invitation ! » peut-on lire sur leur page Facebook.

Hulya Gulbahar, avocate et activiste Turque a indiqué à CNN que cette manifestation était « très efficace ». « Les hommes trouvent des excuses aux viols et aux meurtres. Mais ils n’en ont trouvé aucun dans ce cas, car Aslan était très innocente et pure. La manifestation montre bien qu’une jupe courte n’est pas un prétexte au viol ».

En 2011, la Turquie faisait partie des 14 pays à ratifier un traité Européen visant à combattre les violences faites aux femmes. Une représentante des Nations Unies déclarait récemment que les violences faites aux femmes étaient en recrudescence depuis 2008 et omniprésente puisqu’1 femme sur 5 en Turquie y était exposée.
Le Président de la République de Turquie Recep Tayyip Erdogan qui a condamné le meurtre d’Aslan sur Twitter, a été vivement critiqué pour avoir déclaré lors d’un événement l’année dernière que « les hommes et les femmes n’étaient pas égaux »…

turquie minijupe 2

Si le mouvement a une résonance dans le monde entier, il n’est pas certain qu’il soit suffisamment fort pour ébranler le modèle de société Turque et mettre les femmes une fois pour toutes à l’abri des violences. Une lutte qui devra se poursuivre dans le temps, à force d’initiatives telles que #ozgecanicinminietekgiy, sans devoir à chaque fois attendre qu’un drame se produise pour se soulever en faveur du droit des êtres humains à vivre leur vie telle qu’ils l’entendent, et non dans la peur et la soumission.

tweet emma watson turquie

Sources : CNNTime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *