Bien-être, Blog
comments 2

Est-il possible d’être amoureux pour toujours ?

L’actualité raffole de ces histoires de couples célébrant leurs 50, 60 voire 80 ans de mariage. A une époque où un mariage français sur trois se termine en divorce (et un sur deux à Paris), existe-t-il une recette pour la formule magique « et ils vécurent heureux » ?

Ykov et Mariya Shapirshteyn ont un secret, qu’ils ne révéleront pas. Pour Moses et Tessy Rubenstein, il s’agit de se dire combien ils s’aiment et ce chaque jour. Comme eux, de nombreux couples ont accepté de poser sous l’oeil bienveillant de la photographe Lauren Fleishman pour sa série intitulée « The Lovers ».

Source : BoredPanda.com

Source : BoredPanda.com

Source : BoredPanda.com

Source : BoredPanda.com

Pourquoi « l’amour éternel » serait-il une simple affaire de générations ? Il semblerait qu’avant, les couples étaient « coincés » l’un avec l’autre pour toujours. Le poids des traditions, le poids de la religion. La société moderne a allégé le tout en offrant le choix de se dire « cela ne fonctionne plus ». Pourtant, ces couples pré centenaires ayant passé leur vie ensemble présentent rarement des regrets, tout au pire une nostalgie ou l’amertume des chamailleries du quotidien. Elle lui a pourri la vie, il l’a empêché de vivre, mais pour rien au monde ils ne resteraient l’un sans l’autre. Parler de masochisme serait réducteur, et d’habitude un poil ignorant.

Duranord, 108 ans, vient de célébrer ses 82 années de mariage avec sa femme Jeanne, 105 ans. Sont-ils malheureux ? Non. Ils se contentent d’une vie simple ponctuée de rituels (exercices matinaux, régime à base de légumes et poisson, et de nombreuses siestes), et s’admirent comme au premier jour « regardez le ! Il refuse d’utiliser une canne, c’est une superstar ! ».

fu7lb-old1

A titre personnel, ces personnes me font rêver. Elles me font croire en un attachement plus fort que la passion.
Le 16 mai dernier, la philosophe Olivia Gazalé a analysé « l’évolution de la notion d’amour dans nos sociétés contemporaines* ». Elle propose que la morale conjugale est incarnée par l’Eglise alors que « la littérature présente au contraire la beauté de l’amour adultère, créant une esthétique de l’infidélité ». Elle continue en mettant en avant l’évolution sociale : « Nos grands-parents s’en tenaient au partage traditionnel des rôles. Aujourd’hui on veut tout : un époux, un amant, un confident, un père, un frère, un ami, protecteur mais pas autoritaire. On veut l’homme total, la femme totale » avant de passer au danger d’une approche consumériste de l’amour.

La consommation jusque dans la recherche d’un partenaire. Des applications qui basent l’amour ou la rencontre amoureuse sur l’apparence physique, ne laissant aucune place à l’alchimie des corps en faisant fi de la pression sociale. « Zapper » un homme ou une femme en recherche d’un partenaire, privilégier une vision fantasmée et narcissique. L’amour interdit ou qui n’a pas sa chance, en faveur d’une passion éphémère entre deux individus que rien ne rassemble si ce n’est le nombre de like sur leurs photos Instagram.

picasso

Autre approche : après la rationalisation chimique de l’amour (cocktail d’endorphines, de sérotonine et d’anandamide), une enquête lancée en 2014 par MSN a permis à des mathématiciens de mettre au point « la formule de l »amour »** :

Pour les hétérosexuels
L = 8 + 0.5Y – 0.2P + 0.9Hm + 0.3Mf + J – 0.3G – 0.5(Sm – Sf)2 + I + 1.5C
Pour les homosexuels
L = 8 + 0.5Y – 0.2P + 2J – 0.3G – 0.5(S1 – S2)2 – I + 1.5C

Une formule dont voici les variables :
L : La durée estimée de la relation.
Y : Le nombre d’années durant lesquelles les deux partenaires se sont connus avant que la relation ne devienne sérieuse.
P : Le nombre de partenaires connus par les deux membres du couple
Hm : L’importance accordée à l’honnêteté dans le couple par l’homme. (échelle de 1 à 5)
Mf : L’importance accordée à l’argent par la femme.
J : L’importance accordée à l’humour par les deux partenaires.
G : L’importance qu’attachent les deux partenaires à la beauté physique.
Sm and Sf : L’importance accordée aux relations sexuelles par le partenaire masculin (sm) et  féminin (sf)
: L’importance accordée à la belle-famille de chacun.
C : L’importance accordée aux enfants par les deux partenaires

valentines day_dwight_office_meme_funny

Alors l’amour éternel existe-t-il ? Je suis intimement persuadée que rester « à vie » avec son conjoint est possible mais requiert plus d’effort qu’auparavant. Libérés de la morale, confrontés à une perte de poids de l’Eglise et à des affiches en 4×3 dans les couloirs du métro prônant l’adultère, nous sommes comme des enfants en recherche d’un cadre. Forts de notre héritage familial, nous subissons le poids des générations et de leurs schémas qui nous impose inconsciemment un modèle à reproduire : « mon père a quitté ma mère pour une femme plus jeune », « ma mère a toujours eu des amants », « mes parents sont ensemble depuis leurs 15 ans ».
Il y a aujourd’hui un amalgame entre amour et passion. Entre une personne qui nous attire charnellement, et une autre avec qui nous pouvons/voulons évoluer main dans la main à travers les épreuves de la vie, afin de choisir ensemble la meilleur route possible et devenir des gens meilleurs. Vous vous demandez certainement quel recul je peux avoir du haut de mes 27 ans et vous auriez raison. Cependant à 20 comme à 70, l’amour nous rend de la même manière hésitants et gauches, et il n’existe pas de quête plus absolue.

Leon a toujours su qu’Harriett était la bonne. Et comme pour beaucoup d’entre nous, le chemin n’a pas toujours du être facile. Les recettes de l’amour pleuvent, et certaines valent la peine d’être appliquées. Se dire chaque jour que l’on s’aime, se le dire tout court pour ceux avares en sentiments. Prendre soin de l’autre et être attentionné, attentif aussi. Parler, encore et toujours. Ne jamais garder en soi une rancoeur qui risquerait de nécroser. Lutter contre la paresse insidieuse du quotidien. Trouver un bon équilibre entre honnêteté et jardin secret. Respecter l’autre et l’aimer pour ce qu’il est. Etre un avant d’être deux.

Qui sait, peut être que la tradition du mariage et le respect des voeux fera lui aussi son come back, à l’instar de la mode et de ses cycles… ou du « retour des légumes vieux ».

*Source : http://www.lemondedesreligions.fr/entretiens/peut-on-promettre-l-amour-eternel-10-10-2014-4239_111.php
**Source : http://www.atlantico.fr/decryptage/mathematiciens-ont-mis-au-point-formule-pour-vivre-amour-eternel-bon-courage-pour-appliquer-2010829.html

2 Comments

  1. Mônstrue says

    Bravo pour votre travail sur ce site déjà bien fourni! De la qualité comme on en voit peu. Je suis venu pour le sujet sur Lucie Blush initialement mais je me surprends à enchaîner les articles. Super!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *