Art, Blog, Culture, Non classé
Leave a comment

Du street art qui se révèle… avec la pluie.

Après la peinture murale lancée en Allemagne pour empêcher les individus d’uriner dans la rue, rendant les surfaces peintes « imperméables », c’est au tour d’une nouvelle forme de peinture urbaine de faire son apparition : celle qui se révèle avec la pluie.

On se souvient tous de ces journées de pluie lorsqu’enfant, tout jeu nous était proscrit, rendant le paysage urbain triste et tout tracer de marelle impossible pendant deux jours… Ce temps est révolu !

super-hydrophobic-wet-sidewalk-rain-street-art-rainworks-peregrine-church-7

Si vous passez par l’Etat de Washington, espérez un temps pluvieux et vous marcherez alors certainement sur les oeuvres de Peregrine Church ! Créées avec de l’enduit superhydrophobic, et nommées « Rainworks », leur but est de faire sourire les passants les jours de pluie, tout simplement.

DCIM101GOPROGOPR2610.

super-hydrophobic-wet-sidewalk-rain-street-art-rainworks-peregrine-church-1

Non toxique, éphémère (la durée de vie d’une oeuvre allant de 4 mois à un an), ce street art est donc considéré comme « légal » par les autorités, ce qui permet à Peregrine et à ses compères d’en créer spontanément où bon leur semble.

DCIM101GOPROGOPR2591.

Tantôt poétiques tantôt porteuses de messages, on a hâte de découvrir des oeuvres similaires sur nos bitumes Français. Et en ce qui concerne Paris et son tempérament pluvieux au moral dans les chaussettes, regarder ses pieds en arpentant les rues ne nous ferait jamais autant sourire 🙂

Source : BoredPanda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *