Blog, Internet
comment 1

Le droit d’être moche.

« Je ne me trouve pas jolie », « je pense que je suis une fille ordinaire », « non je ne suis pas une belle femme ». Les complexes féminins font vendre et les marques rivalisent de nouveaux produits « confiance en soi ». Dernière campagne en date : Dove avec Dove Choose Beautiful.

Et vous, quelle porte choisiriez-vous ? 

A l’origine de cette vidéo, une étude conduite par Dove indiquant que 96% des femmes ne se considèreraient pas comme « belles ».
Installés dans plusieurs villes à divers endroits du monde (San Francisco, Delhi, Sao Paulo…), deux panneaux balisent les portes d’entrée d’un immeuble. Sur le premier on peut y lire « beautiful », sur le second… « average »: dans la moyenne. Les femmes se retrouvent confrontées au choix cornélien de quelle porte emprunter avant de « débriefer » sur leur décision.

« J’ai choisi en fonction de ce que l’on me renvoie comme image de moi, et ce que l’on me dit de moi »

Au premier visionnage de cette campagne le constat était simple : nous voici face à une publicité positive, prônant la beauté de toutes les femmes… Et puis il y a eu cet article.
La journaliste – assez remontée – décortique la vidéo d’un tout autre angle : celui de l’interdiction faite aux femmes de se trouver moches.

dave buzzfeed

Les femmes franchissant la porte « dans la moyenne » sont ensuite incitées à se sentir mal de leur décision

« Vous savez, peut être que ces femmes se décrivent comme intelligentes, drôles, généreuses, douces, mais nous n’en saurons jamais rien ». Non, nous n’en saurons jamais rien chère Arabelle, parce que ce qui compte c’est l’apparence extérieure. C’est d’être belle, soignée, d’avoir les cheveux doux, la peau frottée au savon et tartinée de crème, les yeux peints, les lèvres dessinées, les jambes lisses et le vêtement près du corps. On n’échappe jamais bien longtemps aux diktats.

Ces deux dernières semaines, je ne compte plus le nombre de fois où je me suis excusée de ne pas être maquillée, de ne pas avoir les ongles nickels, d’offrir au monde mes cernes et mon cheveu hirsute.

Si j’avais été confrontée à ces deux panneaux, j’aurais certainement choisi Average parce que je culpabilise de ne pas ressembler au quotidien à la meilleure de mes photos de profil Facebook. Et pourtant, Dieu sait si j’utilise Dove.

On a aussi le droit de rester objectives, voilà pour la beauté intérieure.

1 Comment

  1. Anne says

    la question derrière tout cela est : la bienveillance. La bienveillance envers soi même. La gratitude de ce que l’on est, du chemin parcouru. L’amour que l’on se porte. Et se regarder le matin avec le bonheur d’être qui on est, parce que nous sommes chacun unique, et précieux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *