Art, Blog, Culture
comments 2

« Je peins la musique »

Melissa S McCracken fait de l’art synesthétique. Phénomène neurologique par lequel deux ou plusieurs sens sont associés, elle ne transforme pas simplement la musique en couleurs et en formes : c’est ainsi qu’elle la perçoit.

« Jusqu’à mes 15 ans, je pensais que tout le monde voyait des couleurs en permanence. Dans les livres, les équations, aux concerts. Mais lorsque j’ai finalement demandé à mon frère de quelle couleur était la lettre C, j’ai réalisé que mon esprit n’était pas aussi normal que je le pensais ».

Dépassant la simple « inspiration » artistique, Melissa voit la musique. Elle voit les textures, les mouvements de chaque chanson. En visitant son site, on se rend compte assez rapidement que les tableaux qui nous interpellent correspondent également à des titres qui nous touchent.

Et si d’aventure vous ressentiez une forme totale de jalousie devant la manière dont l’artiste a tiré parti de son « handicap », sachez que Melissa en rajoute une couche en confiant très simplement « qu’être atteinte de synesthésie n’est ni dérangeant ni désorientant : cela ajoute une éclat unique au monde dans lequel je vis ».

A vos pinceaux.

life on mars

David Bowie – Life on Mars

 

Karma Police

Radiohead – Karma Police

 

Little wing

Jimi Hendrix – Little Wing

 

Seems so long

Stevie Wonder – Seems so long

Imagine

John Lenon – Imagine

Si vous êtes à l’aise avec l’anglais et désirez en savoir plus sur la synesthésie, Melissa McCracken propose un lien vers une vidéo en anglais (sous titrée anglais) assez bien faite 🙂

 

2 Comments

  1. Anne says

    C’est extraordinaire. Merci Salomé de nous faire découvrir cet univers !

  2. Une belle découverte. En tant que peintre je confirme que la musique soumet de très bonnes influences émotionnelles en peinture. Cette artiste a beaucoup de talent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *