Blog, Culture, Sortir, Voyages
Leave a comment

On fait le tour ensemble : à Loudéac !

Commence ici un long périple de près de 800km ponctué de galettes (de la mère Poulard) et de galette (à la saucisse).

Dieppe – Deauville 132 km

Direction la prochaine étape du tour qui passera par Loudéac, ville de 12.000 habitants située en côte d’armor. Puisque le temps est clément pour ne pas dire caniculaire, nous décidons de faire une halte par Deauville afin de fouler le sable et de se rafraîchir le temps d’une pause déjeuner les pieds dans l’eau. Autre ville, autre ambiance. Nous qui étions presque devenus familiers de Dieppe et de sa plage de galets, nous voici désormais sur des étendues de sable chaud, brûlant, slalomant entre les bouées pour atteindre une mer fort clémente. Je flâne le long des cabines et de leurs noms d’acteurs, danse au milieu des parasols.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Nous déjeunons dans l’herbe avant de reprendre la route.

Deauville – Mont St Michel 184 km

IMG_5004

Cette photo m’aura quasiment valu un accrochage pas drôle du tout. Voulant simplement dans ma démesure de réseau socialisme prendre un cliché au volant de mon bras meurtri par le soleil (malgré la crème solaire), le véhicule devant s’arrêtait non sans fougue pour me demander pourquoi je prenais sa plaque en photo. A Caen on ne rigole pas au feu rouge.

Après trois heures de route, nous distinguons des panneaux pour le Mont St Michel. Jamais il n’a fait aussi beau, jamais nous n’avons été aussi près. Je me souviens du regard émerveillé de mon père racontant le Mont St Michel et sa mer aussi rapide qu’un cheval au galop. Je me souviens ce jour il y a dix ans ou j’en franchissais moi même la porte, capuche vissée sur le sommet de mon crâne, souffrant de devoir manger une omelette à une heure aussi matinale, bousculée par des cars de touristes.

Aujourd’hui il n’en est rien. Les navettes sont certes étouffantes mais tout le monde à bord semble conscient de la chance que nous allons avoir de fouler les remparts sous un soleil de plomb.

IMG_5018

IMG_5046

Mont St Michel – Glegan ( Plouguenast) 122 km

A Glegan nous dormons dans un gîte, celui de M. Mounier. Il s’agit là de la maison dans laquelle il est né. Leurs précédents locataires (enfin) partis, nous en sommes les premiers occupants. La maison sent bon (fort ?) la peinture fraîche. Leur ayant promis un commentaire positif sur Gîte de France (ce que je vais m’empresser de faire), je ne peux également que vous recommander d’y faire une halte si vous souhaiter passer une soirée à parler avec des passionnés de vélo, et vous endormir bercés par le bêlement de leurs 10 moutons.

IMG_5058

Plougenast – Loudéac 14 km

Jour J, troisième étape du Tour de France qui se terminera à Mûr-de-Bretagne par la victoire du français Alexis Vuillermoz. Cocorico.

IMG_5066

Quentin, au cadre, a repéré la veille une vitrine aux couleur du Tour. Nous nous y rendons tôt le matin, avant que la départementale ne soit condamnée pour accueillir les coureurs et la caravane. Après enquête auprès de la charmante commerçante tenant la chocolaterie lui faisant face (que je remercie pour ses cafés et petits chocolats offerts à l’aube), la boutique appartient à Daniel. Il sera là dans 5 minutes. Nous ne le savons pas encore mais nous allons rencontrer une star locale.

IMG_5062

Daniel est ancien coureur. Suspendus dans sa vitrine, ses maillots ainsi que les maillots de ses amis. L’un d’entre eux est largement troué en haut du dos, stigmate d’une chute qui n’aura visiblement pas épargné sa propriétaire. Au sol de vieilles revues de cyclisme. Mon regard se perd sur ces dizaines de pages en noir et blanc, et sur les anecdotes de Daniel. Parce que survoler son histoire ici ne serait pas lui rendre hommage, nous échangeons nos coordonnées. Il fera l’objet d’une prochaine rencontre sur Humanizer.

IMG_5171

Nous nous rendons à la maison des jeunes, puis sur le bord de route. Encore une journée de rencontres formidables : Merci à Colette et Thérèse qui nous ont abreuvés cidre et de galette saucisse, ainsi qu’à Marie-Th (prononcer « marie té ») qui m’a tout simplement lancé des crêpes depuis son balcon avant de m’inviter chez elle assister à leur préparation, sous l’oeil bienveillant de notre caméra. Un air de fête, comme un séjour en vacances chez une lointaine tante Bretonne. Le menu du jour scotché sur la cheminée, les portraits de famille ornant les murs. La gentillesse la plus totale, et si d’aventure vous souhaitez apprendre à préparer les crêpes dentelle comme personne, Marie-Th donne des stages en février.

IMG_5081

IMG_5092

Apres quelques 4 heures de tournage, nous reprenons la route pour Paris. Merci à cette boulangerie de nous avoir permis de monter dans un coin, en nous apportant quelques petits remontants à intervalles réguliers. La Bretagne a décidément du coeur.

Loudéac – Paris 439 km

* CUMUL : 891 km *

… Rendez-vous demain pour le Pays Basque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *