All posts filed under: Chroniques

Rosa la Rose – par Arpenteur

Chaque mois, retrouvez une nouvelle d’Arpenteur sur Humanizer. La précédente : Téléréalité. Bonne lecture, et bon dimanche. Elle avait rêvé d’une photo. Ce n’était pas tant le contenu du rêve qui l’intriguait. Elle savait bien que l’inconscient prend des moyens détournés pour faire émerger à notre connaissance des signaux souvent difficiles à comprendre. Ce qui étonnait le plus Rosa c’est qu’elle se souvenait parfaitement de ce rêve. Elle disait toujours « je ne me souviens jamais de mes rêves. A peine éveillée ils disparaissent, comme ça, pfuitt» et elle accompagnait ce « pfuitt » d’un mouvement aérien de la main. Seulement ce matin là, elle se souvenait de tout. De cette photo accrochée aux murs de nulle part. Un rivage sombre, un homme solidement campé devant, portant un pantalon de velours à l’ancienne, une espèce de gilet sur une chemise de toile grossière et un chapeau à large bord. Il avait un sac en bandoulière qui pouvait s’apparenter à une gibecière. Rosa fit une moue vaguement dégoûtée. Elle détestait de tout temps la chasse et …

Télé réalité : chercher des forces neuves – Par Arpenteur

Une culture rare et le bon mot, la délicatesse dans la vie comme à travers un écran, Arpenteur est de ces personnes précieuses qui donnent tout leur sens au mot « ami ». Officiant sur Les Impromptus Littéraires, c’est un honneur de recevoir sa plume sur Humanizer.  Chaque mois vous pourrez retrouver ses nouvelles, tantôt tendres, tantôt mélancoliques, viscérales et amères, avec toujours ce phrasé parlé vrai qui le caractérise. Bienvenue à lui, et merci. Salomé Il y a six mois j’ai répondu à une annonce sibylline : cherche humain capable de dépasser sa condition pour expérience unique. Sibylline certes mais attirante. Enfin pour quelqu’un comme moi. Quelqu’un qui ne risque plus rien puisqu’il a déjà tout perdu. Quinze jours plus tard j’avais un mail : rendez-vous jeudi à New York. Venez accompagné. Accompagné, tu parles si j’avais le choix. Heureusement, Alice était là. Alice est toujours là. Immeuble de luxe avec concierge galonné qui vous emmène au dernier étage. Tapis épais, baies vitrées sur l’Hudson, vue imprenable. Au prix où c’est, pas près d’être prise, en …

Faustine cultive vos petits #2

« La musique adoucit les moeurs » ! Aristote et MC Solaar sont en tout cas bien d’accord là-dessus. Saviez-vous-vous que l’on parle d’effet Mozart* pour décrire l’émulation accrue d’un enfant de moins de 3 ans écoutant Wolfgang ? Que la musicothérapie peut être utilisée comme alternative non médicamenteuse chez l’enfant douloureux ? Que davantage d’aires cérébrales sont affectées au traitement de la musique qu’à celui du langage ? AH ! Et bien allons-y. Sensibilisons nos enfants à tout ça. Prenons le temps de leur expliquer les choses. Votre enfant est sollicité tous les jours par la parole, par l’apprentissage verbal. Et pourtant je suis prête à parier qu’il entend au moins une musique, une chanson par jour. Pourquoi recevoir ces informations auditives sans prendre le temps de lui expliquer ce qu’il entend… Que là c’est un  piano, un violon, une guitare électrique, des percussions,… Voici donc quelques idées sorties et astuces pour le rendre réceptif à la musique. A VOIR Evidemment, la première chose à faire est de leur montrer concrètement à quoi ressemblent tous les …

Faustine cultive vos petits ! #1

Faustine est journaliste, fille d’artistes (un père concertiste international, une mère dirigeant une école de danse et de musique) et passionnée tout autant par les jeux vidéo, que la musique ou le sport. Il y a quelques années lorsque je la rencontrais, j’étais impressionnée par sa force et sa douceur. Maman d’un petit garçon de trois ans, c’est sur Facebook qu’elle partage ses bons plans pour occuper ces chères têtes blondes. L’accueillir sur Humanizer est un plaisir non dissimulé. Délectez-vous de son agenda hebdomadaire, de ses conseils avisés et de son oeil sûr. Merci à elle de prendre part à l’aventure… Malgré la trêve printanière dimanche dernier, il va certainement falloir attendre un peu avant de pouvoir conjuguer au présent « On pourrait presque manger dehors » de « papa » Delerm*. Mais rassurons-nous. Des petits bonheurs, on peut en trouver partout. Et encore plus quand on les partage avec nos enfants. Cette semaine je vous propose un joli moment d’exploration en forêt tropicale pour un peu plus de chaleur encore… D’en profiter pour découvrir qu’à Paris aussi, la biodiversité existe… …